(placeholder)

Les leçons avec questions et réponses

DE / DK / EN / ES / FR / HR / HU / IT / SL

La pratique de Ki

Jugement dernier ou final


Quand je regarde la TV, je remarque que les journalistes et les politiciens essaient de juger les décisions gouvernementales : sont-elles bonnes / justes ou mauvaises / fausses?


Si vous essayez de juger vos propres actes et décisions, il vous est normalement impossible de savoir s’ils sont bien ou mal. Bien sûr à certains moments de votre vie, vous faites des erreurs mais à ce moment-là vous ne savez pas si ce que vous avez fait est bien ou mal.


Tout gouvernement fait parfois des erreurs mais il lui est impossible de juger la portée de ses décisions sur une période d’un mois, d’un an ou ....  Vous pouvez étudier l’histoire du monde et vous verrez qu’il est impossible de juger les différents gouvernements sauf de dire que tuer sans raison est mal. Comme presque tous les gouvernements tuent sans nécessité, ils ne sont pas à même de juger. Si vous êtes intéressés, regardez et étudiez l’histoire du monde très sérieusement.


Une vieille sagesse affirme que seul Dieu peut juger et qu’Il jugera seulement à la fin du monde.


Ce que nous devrions faire est d’imaginer le futur et sans cesse le créer. Mais naturellement vous interprétez le passé dans le but d’imaginer le futur.


Il est important de comprendre que le passé est aussi imagination. Bien sûr il y a des faits indéniables du passé mais nous interprétons toujours le passé en intégrant ces faits. Personne ne peut affirmer que son interprétation du passé est absolue ou juste.


Chacun  imagine le futur dans le but de créer son futur. Chacun devrait l’imaginer d’une façon différente. C’est pourquoi il est inutile d’en discuter ni de consulter les autres. Vous pouvez juste vous inspirez de l’imagination des autres pour améliorer la vôtre mais sans critiquer ni  juger les autres.


01 mai 2020

Calligraphie par Shin Watanabe Sensei

Rivière

Objectif et subjectif


Il est commun de penser que l’on doive apprendre à être objectif. Cette idée est très répandue en Europe. Je suppose que c’est parce que la Chrétienté contrôlait tout en Europe et qu’alors les gens ont utilisé la science pour la combattre, science qui est basée sur l’objectivité. Au Japon, il n’y a pas eu cette emprise de la religion. Les gens n’ont donc pas éprouvé le besoin de la combattre et ils ne sont donc pas intéressés à être objectifs.


Je pense que les Européens devraient apprendre comment être subjectifs, ce qui ne signifie pas être émotionnel ou intolérant. Ainsi, si je vous regarde, je suis le sujet et vous êtes l’objet. Pour vous comprendre, je dois être objectif (ne pas prendre mes à priori en compte), mais pour me comprendre moi-même, je dois être subjectif.


Un « esprit flexible » est un concept objectif employé en psychologie. Si j’observe  une pierre et du coton, je peux constater que la pierre est dure et le coton doux. La pierre ne sait pas qu’elle est dure tout comme le coton ne sait pas qu’il est doux. De même je ne sais pas si mon esprit est flexible ou pas, mais je peux constater que votre esprit est flexible ou pas.



La « liberté » est aussi un concept du monde objectif. La plupart des Européens pensent qu’en Europe on est libre. Les Américains pensent que les Etats Unis sont un pays libre.


Si vous vivez et pensez comme tout un chacun, vous estimez être libres parce que vous ne rencontrez aucune opposition ni conflit. Mais si vous commencez à penser et vivre différemment, vous rencontrerez beaucoup d’obstacles, en Europe comme aux  Etats Unis, et vous clamerez qu’il n’y a pas de liberté. Tant qu’il n’y a pas de conflit ni obstacle, vous ne savez pas si vous êtes libres ou pas.


Tant que vous vivez sans conflit à l’intérieur de vous-même (corps comme esprit), vous ne savez pas si vous êtes libres ou pas. C’est la même chose pour le monde extérieur, vous essayez toujours de le comprendre, (de vous adapter) et d’y vivre. Ainsi il n’y a  alors jamais de conflit mental dans votre vie. Donc la notion « esprit libre » n’a pas de sens.


Quand vous vous regardez vous-même, il n’y a pas de conflit. C’est tout. C’est être subjectif.



13 avril 2020


Calligraphie par Mihoko Watanabe Sensei

Do

Kenko Taiso with Jo


8. avrill 2020

Ki Breathing and Seizaho


4. avril 2020

Kenko Taiso (健康体操)


31. mars 2020

Communiquer plutôt que de parler de vous-mêmes.


La plupart des gens pensent parler uniquement d’eux-mêmes aux autres. Dans ce cas, ils s’expriment mais ne créent pas de communication. Il y a une différence entre les humains et les animaux. Le comportement animal est basé sur l’instinct mais les humains agissent en se basant sur leur imagination et leur éducation.

Le langage animal est fait pour communiquer et fait partie de leur instinct. Le langage humain s’est développé comme un moyen d’expression et est appris des parents.


Les humains développent leur imagination à travers l’apprentissage des langues et donc doivent apprendre un langage correct pour communiquer avec les autres. C’est la première étape de l’éducation. Après l’éducation scolaire, vous devriez continuer à développer à la fois votre imagination et langage.

Vous avez besoin de définir la signification de chaque mot utilisé et aussi de créer un nouveau mot ou une nouvelle définition dans le but de développer l’imagination. Voilà pourquoi vous avez le droit de définir le mot utilisé et éventuellement d’en créer un nouveau.


Comme les humains ont de l’imagination, vous devriez apprendre à vous exprimer vous-mêmes intérieurement sans parler extérieurement.


25 mars 2020

La force du silence


Le silence renforce votre corps. Mais vous devez comprendre la différence entre une thérapie (où on parle ) et la pratique du KI (où on se tait).

  

Lorsque vous avez un problème, bien des pensées et émotions troublent et endommagent votre corps. Lorsque cela arrive, parler de vos problèmes soulage votre corps et en stoppe les dommages même si en parler l’affaiblit. C’est la base de toute médecine et de physio ou psychothérapie. Elles affaiblissent votre corps mais vous aident à vous débarrasser de plus grands dommages. L’exemple typique est la chimiothérapie contre le cancer qui comme toute thérapie et traitement affaiblit à divers degrés notre corps (en cherchant à supprimer de grands dommages).


La pratique du KI n’est pas une thérapie : la priorité essentielle en est de conserver un corps aussi fort que possible. Ainsi donc vous ne parlez jamais de vos problèmes.


Ce silence renforce votre corps, mais il est possible que vos pensées et émotions puissent  l’affaiblir ou l’endommager. Vous devriez donc entraîner votre mental pour vous rendre plus forts en surpassant ces épreuves. Evidemment il vous faut avoir un mental fort pour cela. Yamoka Tessyu était un samouraï et un des derniers maîtres de Zen. Après lui, il n’est pas certain qu’il y eut un vrai maître de Zen au Japon. Il avait un fils mais il n’en a pas fait un adepte de la pratique du Zen, voyant que son fils n’était pas fort assez. En échange il lui trouva un boulot de jardinier au jardin impérial à Tokyo.


Toute pratique et entraînement requièrent une force de l’esprit et du corps. J’ai créé des méthodes qui exigent un minimum d’effort. En effet n’oubliez pas que vous avez toujours besoin d’une certaine vitalité  pour vous entraîner par vous-mêmes.


Empêcher vos pensées et émotions  est la façon de protéger votre corps.


25 mars 2020


Calligraphie par Shin Watanabe Sensei

Ki